Jeunesse  Histoire d'amitié jeunesse

Victor

Virginie Ronteix

Comment se débarrasser de l'école ?
Grâce à une machine à remonter le temps pour empêcher la naissance de Charlemagne ? Une tempête, un tremblement de terre, un nid de frelons asiatiques ? Un cambriolage ! Chaises, bureaux, tables : disparus ! Un coup de baguette magique : les vacances pour l’éternité !

Victor n’aime pas l’école. Il a imaginé des tas de solutions pour l’éliminer.
Mais, tous les matins, il faut aller à l’école… Se réveiller, se préparer, s’agglutiner dans la cour, entrer dans une salle bruyante qui sent le renfermé, obéir aux consignes, rester assis. Un cauchemar, oui !

Ce matin-là, Victor va donc à l’école.
Ses chaussures pèsent une tonne, son cartable aussi. Il pleut.
Victor traîne avec application pour arriver en retard. Gagné ! Quand il arrive en classe, les élèves sont installés et la maîtresse ne le remarque pas se glisser à sa place. Et quoi ? La chaise à côté de la sienne est occupée. Un « nouveau ». Manquait plus que ça ! Victor déteste les nouveaux élèves. Il n’y en a que pour eux quand ils débarquent et il faut tout leur expliquer. Il souffle en jetant sa trousse et son cahier.

Le « nouveau » est… une « nouvelle ».

— Bonjour ! Je suis Soline ! dit-elle avec un grand sourire.
— Salut, répond-il en la regardant à peine.
Elle veut tout savoir, interrompt Victor sans arrêt, le force à répondre et sourit tout le temps. Elle le trouve bien sympathique. En sortant de l’école elle lui dit :

— Merci ! À demain au portail ?
— Salut ! dit Victor en haussant les yeux.

En faisant ses devoirs il repense à cette Soline. Elle est impossible cette fille ! Mais elle a tout de même un joli sourire.
Le lendemain, les Martiens n’ont pas déraciné l’école. Victor franchit le portail à l’heure. Soline l’attend.

— Hello !
Et elle ne le lâche plus, même à la cantine. Elle parle. Tout le temps. Il lui répond… pour qu’elle se taise enfin ! Et le soir, elle lance encore une fois :
— À demain au portail ?
— Ok !

C'est comme ça toute la semaine et la suivante, jusqu’aux vacances d’hiver. Enfin ! Victor est ravi.
Mais pendant ces jours de vacances, pour la première fois de sa vie… Il pense à l’école. En réalité, c’est à Soline qu’il pense.

Le jour de la rentrée, il est même en avance ! Il arrive avant Soline au portail et il lui sourit.
— J’adore l’école ! lui dit-il.
— Ah oui ? Moi aussi, tu sais, répond-elle.

 

Image de Virginie Ronteix

Virginie Ronteix

Des histoires, et toujours des histoires !

Une autre histoire ?

Distributeur d'Histoires Courtes

Découvrez une histoire en lien avec la Déclaration universelle des droits de l'homme

Choisissez votre temps de lecture